Financer un immobilier : c’est recourir aux différents types de crédit immobilier

Le financement immobilier va de pair avec  les différents types de crédit immobilier. En effet, l’achat d’un bien immobilier se fait rarement uniquement avec les fonds propres. Pour financer un achat immobilier vos liquidités, que vous avez réussi à épargner jusque-là, ne seront jamais suffisantes.

Trouver un financement immobilier n’est pas facile. Premièrement, les organismes de financement, avant d’accorder un prêt, vous imposent plusieurs critères. Deuxièmement, le futur acquéreur est en face de plusieurs propositions, qu’il doit analyser une à une en les comparant. Tout détail a toute son importance et il doit le prendre en compte. Pour pouvoir bien négocier et mener l’opération à bien, le futur acquéreur doit posséder un minimum de connaissances sur le financement immobilier.

 

Les différentes  modalités de crédit immobilier

  • Le crédit amortissable : il est reconnu pour ses mensualités constantes. Toutefois des mensualités progressives ou dégressives peuvent être prévues par les termes du contrat. Sur le reste du capital restant à rembourser se calculent les intérêts afférents à chaque mensualité.
  • Le crédit relais : il s’adresse à ceux qui sont déjà propriétaires de biens immobiliers et qui veulent les vendre pour du neuf. Les organismes de crédit avancent le fond mais  celui-ci ne correspond pas à la totalité du prix d’acquisition, seulement 50% à 80% et cette avance de fonds se rembourse sur 24 mois. Dès que la vente est conclue, le capital est payé, les intérêts doivent respecter les échéances.
  • Le prêt immobilier in-fine : est spécifié pour son mode de remboursement. Mensualités égales à intérêts. À l’échéance du crédit a lieu le remboursement intégral du capital. Cette option présente un avantage sur le point fiscal.
  • Le crédit à pallier : répartit la durée du remboursement  en deux périodes, de faire un lissage et d’avoir des taux réduits.

 

Les appuis aux prêts immobiliers

 

Ces appuis aux prêts immobiliers que les personnes à la recherche du financement immobilier obtiennent, proviennent des autorités publiques. Ils viennent donc en complément des prêts immobiliers obtenus.

Nous pouvons citer : le prêt à taux zéro, le prêt pass travaux, les subventions de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat, les taux avantageux et les primes d’épargne générés par le plan épargne logement et  le compte épargne logement, le prêt patronal, les prêts conventionnés qui ne nécessitent aucun justificatif de ressources, les prêts bonifiés (prêts fonctionnaires, prêts EDF, prêts mutuels et caisses de retraites, prêts départementaux et régionaux), le prêt accession social qui permet l’octroi de l’Aide Personnalisée au Logement (APL)

Comment se déroule un financement ?

Si on parle du financement immobilier, chaque opération du prêt comporte des frais de dossier qui valent un pour cent du capital emprunté mais ils sont toutefois négociables.

Une liste des pièces relatives à l’identité de l’emprunteur, ses revenus, ses charges et les détails de son projet sont à fournir aux organismes prêteurs. L’institution établira le tableau d’amortissement pour le montrer par la suite à son client.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>