Le courtier immobilier est-il vraiment utile ?

Vous devez toujours recourir à un crédit si vous voulez acheter un bien immobilier pour qu’il soit loué ou pour y habiter.

Au départ l’acheteur seul s’adresse à sa banque pour obtenir une offre de prêt, si cette offre ne l’intéresse pas, il peut faire jouer la concurrence en consultant d’autres d’organismes prêteurs ou il s’adresse à un courtier immobilier. Pour que le processus soit plus rapide et efficace, le quart des ménages français consulte un courtier pour trouver un crédit. Le courtier vous fait bénéficier des points suivants :

1. Un gain de 0.5 point

Les courtiers sont en partenariat avec une centaine d’établissements financiers dont les grandes banques de réseau, les établissements financiers spécialisés, les caisses régionales de mutualistes.

Les directions financières de ces établissements leur offrent un taux de crédit moins élevé en contrepartie d’un volume de clientèle fourni par les courtiers. Il n’est pas étonnant donc qu’un client obtient une meilleure offre de son  courtier que de son  conseiller financier. La variation au niveau du taux peut être de 0.1 à 0.5 point de baisse, l’acquéreur donc gagne le prix d’un à 2 m2.

Les courtiers sont à jour sur la meilleure proposition du moment en se basant sur leur base de données de l’offre. Les banques donc n’adoptent pas les mêmes politiques et les écarts peuvent très conséquents au niveau d’une même région.

2. Des conseils pertinents

Les courtiers conseillent l’emprunteur sur son choix, opter pour un taux fixe ou un taux variable. Ils renseignent ses clients sur les aides qui permettent d’optimiser le crédit. Ils contrôlent si la suppression  des pénalités est prévue dans les clauses du crédit souscrit dans l’hypothèse où l’acheteur rembourse le crédit avant terme. Aussi si les mensualités peuvent être suspendues en cas de difficulté temporaire.

En 2010 le niveau des taux de prêt immobilier n’était jamais aussi bas et donc les courtiers ont eu plus d’activités. Le courtier mise aussi sur le marché de l’assurance associée au crédit. Les banques protègent et tentent de fermer ce marché à la concurrence car ce dernier lui rapporte beaucoup, à preuve un banquier accepte de réduire de 0.5 point le taux d’un crédit d’un client si celui-ci souscrit l’assurance chez la banque.

3. Une commission raisonnable

La commission touchée par les courtiers est équivalente à 1% du montant du prêt excédant rarement 1000 Euros, ou approximativement égal au montant des frais de dossier. Les banques en tant qu’intermédiaires se chargeant de prêt immobilier ne réclament pas des frais de dossier.

4. Comparer la proposition de plusieurs courtiers

Vous pouvez demander une première simulation ou vous entretenir avec plusieurs courtiers, et repérer celui qui répond à votre attente. Vous payez les honoraires du courtier une fois seulement qu’il devient intermédiaire.

5. Négocier la suppression des pénalités

Vous devez vous assurer que l’intermédiaire que vous avez choisi a négocié la suppression des pénalités équivaut à 3% du montant restant dû en cas de remboursement anticipé. Prévoyez cette hypothèse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>