Le prêt immobilier pour les CDD

Les problèmes

La stabilité professionnelle est l’un des critères qu’une banque recherche lors de l’étude de dossier. Un emprunt doit toujours être assuré de paiement. La solution pour les ménages à faibles revenus est déjà trouvée. Maintenant si vous êtes en durée déterminée, ou en intérim, comment faire pour que votre demande d’emprunt soit validée ?

Le problème c’est surtout l’instabilité d’emploi. Une année vous avez des revenus, une autre année est encore à voir. Il est donc difficile pour les assureurs de vous couvrir car le risque est trop évident. Financièrement, les intérimaires sont payés comme les autres salariés mais c’est la durée du contrat qui est déterminée. La situation peut être la décision de la personne de ne faire que des travaux à durée déterminée.

Pendant l’analyse de votre dossier, le banquier doit vérifier si en payant les mensualités, vous arriverez toujours à accomplir les charges mensuelles. Il ne faut pas que le paiement mensuel dégrade considérablement la vie de la famille. Votre « reste à vivre » est alors étudié.

Les solutions

Il ne faut plus s’en faire. A chaque problème, une solution. Les professionnels dans le crédit immobilier savent comment faire pour obtenir un prêt en CDD. Cela de doit plus être une barrière pour l’acquisition d’un bien immobilier. Il faut avant connaitre toutes les modalités de votre prêt. L’ancienneté entre en jeu. Si vous enchainez des CDD depuis assez longtemps, votre situation sera moins crainte par la banque. Cela prouve une certaine stabilité.

Pour les personnes qui ont déjà des années de travail à leur actif, les épargnes seront positives pour l’acceptation. Les banques verront que vous êtes économes et donc capables de rembourser l’emprunt. Si vous pouvez apporter un apport personnel, cela augmentera votre chance. Pour les jeunes actifs, la banque sera plus souple. N’ayant pas encore d’économie, la banque proposera un prêt primo-accédant. C’est-à-dire que c’est la première acquisition que la personne fera. Le manque d’épargne sera justifié par l’âge de la jeune personne.

Une autre solution très suscitée est de demander de l’aide à un courtier. Il saura ce qu’il faut faire surtout en constituant le dossier de demande. Le choix du taux, de la durée de paiement, des possibilités de remboursement.

Ce qu’il ne faut surtout pas faire

Pour obtenir un prêt immobilier quand on est en CDD ou en intérimaire, certains gestes ne sont pas conseillés. La première est de prétendre que vous avez beaucoup d’argent et que vous insistez à un prêt plus élevé que la valeur de l’immobilier. Faire des dépenses folles est aussi un acte immature prouvant une incapacité de gérer à bien le revenu. Si les relevés sont en dessus dessous, la banque se verra de refuser catégoriquement votre demande. Une autre chose à ne pas faire, c’est de demander un taux d’intérêt supérieur à la normale c’est-à-dire 33 %. Plus le taux augmente, plus les mensualités sont importantes. Certes, la durée diminue au fur et à mesure que le taux augmente mais ce n’est pas la durée qu’il faut prendre en compte mais le remboursement des échéances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>