Le rachat de prêt

Une solution parmi les autres

Le rachat de crédit est une solution pour faire appliquer un taux plus avantageux. Il est surtout pour les emprunteurs à remboursement fixe. Le taux fixe génère des mensualités fixes tout au long de la durée de remboursement. Contrairement au taux variable qui change chaque année. Le marché immobilier étant instable, il se peut que le taux sur le marché augmente ou baisse. Dans le deuxième cas, les emprunteurs à taux fixes ne jouiront pas de la baisse des taux. Cette baisse n’est pas connue à l’avance c’est pour cela que décider de choisir entre un taux variable et un taux fixe est difficile. Si la baisse survient quelques années après le commencement des échéances alors l’emprunteur peut négocier son taux. Il peut donc faire un rachat de crédit.

Le rachat consiste à solder l’emprunt à taux élevé. Et par l’occasion de faire un autre prêt avec un taux plus bas. En terme plus clair, le nouveau prêt avec le taux plus bas servira à payer le premier prêt à taux élevé. Après le solde du premier emprunt, c’est le paiement du deuxième emprunt à taux attractif qui incombera à l’emprunteur. Cette action peut se faire soit dans la banque de prêt soit dans une autre banque ou une autre institution financière. Le problème est lorsque vous faites un deuxième emprunt auprès de votre propre banque. Elle se questionnera sur votre solvabilité et votre capacité de remboursement. Et la législation est claire. Un choix comme tel oblige l’emprunteur à payer des frais de remboursement anticipé avec un taux déjà fixé.

Important à savoir

Le rachat de crédit implique un remboursement anticipé de premier prêt. L’anticipation est toujours pénalisée, l’emprunteur versera une somme assez conséquente. Même pour un rachat de crédit, il constitue un dossier comme le premier. Ce qui veut dire qu’il faut des garanties sur le nouveau prêt. Que ce soit une hypothèque ou une caution. La caution est plus ajustée sur le taux plutôt que l’hypothèque qui peut atteindre une valeur de 2 % du montant qui reste.

Pour calculer la différence entre le taux actuel et l’ancien, la base est la durée restante de paiement du premier prêt. C’est-à-dire que si la valeur restante du prêt en cours est plus conséquente que la valeur de futur emprunt calculé avec le nouveau taux sur la durée restante à payer, alors le rachat est rentable. La différence de taux doit être conséquente d’à peu près 1,2 %.

La durée de remboursement du rachat ne doit pas être en dessous de la moitié de la totalité de la durée du premier prêt. Si c’est le cas alors l’emprunteur paiera plus que le premier. Comme expliqué auparavant, il faut faire le calcul entre le rachat et l’ancien prêt. Il se peut que le taux soit très bas mais que dans le calcul, la somme ne le sera pas.

Selon le cas, le rachat a ses avantages et ses inconvénients. Analyser toutes les options possibles avant de décider de faire un rachat et comparez le résultat avec le premier remboursement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>