Les conseils pour faire face à une difficulté de remboursement

Ayez les bons réflexes si un jour vous devez affronter une telle situation. Et ne dites jamais que cela ne vous arrivera jamais. Une difficulté de remboursement peut survenir à la suite d’une perte d’emploi, d’une baisse inattendue des revenus. Suivez les conseils ci-après.

Un crédit immobilier vous engage pour 10 ans alors même si vous êtes le roi de la prédilection vous ne pourrez pas affirmer ce que sera la santé financière de vos comptes entretemps.

Donc le premier réflexe à adopter c’est de souscrire des assurances même si elles ne couvrent pas tous les risques encourus. La garantie décès-invalidité offre plus d’avantages  que la garantie perte emploi caractérisée par plusieurs clauses et un coût exorbitant. Le garantie décès –invalidité vous est accordée sous certaines conditions.

Parlez-en directement à votre banquier peu importe votre situation et juste avant même que vous soyez en défaut de paiement. Lorsque vous faites preuve de bonne foi vis-à vis de votre banquier, ce dernier sera plus motivé à vous proposer une solution à l’amiable et il sera plus facile pour eux de résoudre un problème pris en amont. Plusieurs balises peuvent être installées avant d’arriver à la commission de surendettement.

Si vos impayés se sont trop accumulés alors vous n’avez plus d’autre choix que la commission de surendettement.

Changer son crédit

Informez toujours votre banquier peu importe la situation dans laquelle vous êtes. S’il ne peut pas faire grand-chose pour vous alors d’autres alternatives existent. Il pourra faire certaines concessions car en étant inflexible il perdra ses intérêts autant que les vôtres, le remboursement du crédit doit donc se faire au mieux. Les commissions de surendettement demandent beaucoup de patience.

Le levier de renégociation de crédit

Négocier votre crédit est un des leviers qui s’offre à vous pour vos permettre de souffler un peu le temps que votre situation s’améliore, au même titre que la modularité et le report d’échéances.

Si vous souhaitez reporter vos mensualités ou les moduler, entamer une négociation avec votre banquier. Vous devez suivre ses exigences que ce soit pour l’augmentation, la réduction ou le report de vos mensualités.

Vous pouvez retrouver dans un contrat de crédit une clause de suspension et un report d’échéances pouvant  aller de 3 à 12 mois ; et même une modularité des échéances. Si la clause figure déjà dans le contrat initial alors la négociation sera facilitée.  Si la banque refusait un tel report vous pouvez toujours saisir le tribunal d’instance.

Constituer un lot de crédits

Il n’est pas rare de constater que les difficultés de remboursement de crédit aussi sont nées après avoir signé plusieurs crédits. Vu que les mensualités s’accumulent, il n’est pas étonnant donc  que votre seuil d’endettement soit au maximal. Le rachat de crédit, une alternative comme une autre, consistant à regrouper tous vos crédits, pour les rééchelonner dans le temps. Vous aurez des mensualités moins élevées mais avec des taux importants. Au final le crédit vous coûtera plus cher et vous n’aurez pas affaire à la commission de surendettement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>