Vous voulez souscrire un crédit : ce qu’il vous faut à tout prix en matière des garanties et assurances

La majorité des acquéreurs demande un prêt immobilier pour acheter un bien immobilier. Vous devez optimiser votre plan de financement. Les éléments suivants doivent être examinés en détail : le montant à emprunter à la banque, le recours à un courtier, le choix d’un prêt à taux fixe ou variable ou la souscription des assurances et garanties.

Lorsque l’emprunteur est défaillant, les assurances et les garanties prennent le relais et d’ailleurs on impose l’assurance à l’acheteur pour que celui-ci soit en mesure de payer ses mensualités s’il est victime d’accident ou  gravement malade.

Après cette phase, si la situation n’est pas résolue c’est-à-dire que la banque n’est pas remboursée alors il pourra mettre le bien en vente et rembourser sa dette avec le produit de cette vente.

Les assurances de l’emprunteur

L’assurance décès invalidité est obligatoire pour l’emprunteur qui souhaite obtenir un prêt immobilier. Comme son nom l’indique, elle assure le remboursement du crédit si l’emprunteur décède ou est victime d’une invalidité physique ou mentale. Son coût vient gonfler le coût global du crédit.

Si nous sommes en face d’une situation de co-emprunteurs, soit l’assurance est souscrite par l’un d’eux, soit les deux parties souscrivent simultanément cette assurance. L’assurance décès-invalidité peut être définie de deux manières : elle peut être exprimée en pourcentage du montant emprunté ou en pourcentage du capital restant dû ou même un coût correspondant à un montant défini.

L’assurance perte emploi est facultative mais vous ne serez pas protégé en cas de chômage. Elle est valable pour une durée limitée et après une période de franchise lorsqu’un chômage est indemnisé par le Pôle emploi.

La délégation de l’assurance

C’est une option ou une possibilité offerte à l’emprunteur de souscrire individuellement auprès d’un assureur et cette assurance est déléguée au bénéfice de la banque. S’il ne choisit pas la délégation, il opte pour l’assurance de groupe proposée par la banque. Plusieurs emprunteurs préfèrent la délégation d’assurance à l’assurance offerte par la banque car elles coûtent moins cher. Si les emprunteurs souffrent de pathologies chroniques, les emprunteurs peuvent  solliciter une assurance de la convention AERAS qui mentionne la clause de s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé.

Les garanties du prêt immobilier exigées par la banque

Au moment de la conclusion du prêt, l’établissement financier exige toujours une des garanties suivantes : une caution, une hypothèque, ou une inscription de prêteur sur deniers.

Avec l’hypothèque et le privilège du prêteur de deniers, la banque est autorisée à saisir l’immeuble pour le vendre et ainsi déduire sur le prix de vente le montant du capital et 3 ans d’intérêts sur le prix de vente. La caution contractée auprès d’un organisme spécialisé, rembourse le crédit à la place de l’emprunteur. Cette garantie est plus avantageuse en termes de coût sur le long terme car elle permet à celui qui emprunte de toucher une partie de la somme versée à l’échéance.

L’emprunteur qui se trouve en difficulté de remboursement a toujours intérêt à négocier des délais de paiement à sa banque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>